Jonathan PITROIPA

Jonathan PITROIPA

11
  • Nom complet
  • Date de naisance
  • Lieu de naissance
  • Taille
  • Poids
  • Poste
  • Dossard
  • Club actuel
  • B. Y. Jonathan Pitroipa
  • 12 avril 1986
  • Ouagadougou
  • 1,76 m
  • --
  • Attaquant
  • 11
  • Al Nasr

Jonathan Pitroipa, de son nom complet Beninwende Yann Jonathan Pitroipa, né le à Ouagadougou, est unfootballeur international burkinabé, qui évolue au poste d’attaquant.

Formé à l’académie Planète champion international de Ouagadougou, il rejoint l’Europe en 2004 en s’engageant avec le SC Fribourg. C’est là, en deuxième division allemande, qu’il se révèle, y jouant un total de quatre saisons, et intégrant alors l’équipe du Burkina Faso. Recruté par le Hambourg SV en 2008, il continue son parcours en Allemagne, mais peine à s’imposer dans un club où il dispute malgré tout deux demi-finales de Ligue Europa. En 2011, il donne un nouveau tour à sa carrière en rejoignant la France et le Stade rennais. En parallèle, il devient l’un des cadres de son équipe nationale, avec qui il dispute à plusieurs reprises la Coupe d’Afrique des nations, dont il est élu meilleur joueur à l’issue de l’édition 2013. Un an et demi plus tard, il quitte le Stade rennais pour rejoindre les Émirats arabes unis, où il s’engage avec l’Al-Jazira Club.

Évoluant préférentiellement sur l’aile, il est renommé pour sa technique et sa vitesse balle au pied, mais reçoit aussi des critiques pour son manque de régularité et son manque de lucidité au moment de conclure des actions de jeu.

Enfance et débuts à Ouagadougou

Né le à Ouagadougou, Jonathan Pitroipa grandit dans un quartier de sa ville natale, et commence à jouer au football dans la rue, puis à l’école, et enfin dans un petit club local, où il évolue durant deux ou trois ans. Jeune, il envisage également une carrière dans l’armée, mais échoue au test d’entrée du Prytanée militaire de Kadiogo.

Jonathan Pitroipa passe ensuite les tests d’entrée à l’académie de football Planète champion international à Ouagadougou, et fait partie de la dizaine de joueurs sélectionnés parmi 3 000 candidats. Fondée en 1997, cette académie est la première du genre à avoir été créée au Burkina Faso. Elle donne à Pitroipa une formation qu’il considère comme la « clé de sa réussite » de footballeur professionnel. En 2007, Planète champion international ferme ses portes, mais en réaction, Pitroipa et un autre ancien pensionnaire de l’académie, Wilfried Sanou, s’associent pour en créer une nouvelle, la Kada school international, qui ouvre en 2009. Le père de Jonathan, Jean-Baptiste Pitroipa, en devient l’administrateur délégué, jusqu’à son décès en .

Affirmation au SC Fribourg

En 2004, après avoir réalisé deux essais non concluants à l’AJ Auxerre, qui le juge trop maigre, Jonathan Pitroipa quitte Planète champion et le Burkina Faso pour rejoindre l’Allemagne. Recruté un an plus tôt par le SC Fribourg, Wilfried Sanou conseille à son entraîneur Volker Finke de donner sa chance à son ancien coéquipier de l’académie. Pitroipa pose donc ses valises àFribourg, où la présence de Sanou facilite son adaptation à la vie européenne.

Il doit attendre plusieurs mois pour faire ses débuts dans une équipe en difficulté dans l’édition 2004-2005 de la Bundesliga. Après être resté plusieurs fois sur le banc de touche, il fait ses débuts professionnels le , jouant une demi-heure lors d’une défaite sur le terrain de l’Arminia Bielefeld. Il fait un total de quatre apparitions lors de cette première saison allemande. Dans le même temps, Fribourg est relégué en deuxième division, niveau auquel Pitroipa va finalement se révéler. En 2005-2006, s’il évolue encore principalement avec la réserve fribourgeoise, il dispute quatorze matchs de D2, et marque son premier but, face auSportfreunde Siegen le . Une année 2006 durant laquelle il fait également ses débuts en équipe du Burkina Faso.

Lors de la saison 2006-2007, Pitroipa s’impose comme l’une des principales armes offensives de son club. Il marque huit buts et donne dix passes décisives, avant d’en inscrire sept autres et de donner deux passes décisives la saison suivante.

La concurrence à Hambourg

En 2008, Jonathan Pitroipa arrive en fin de contrat avec le SC Fribourg, et est recruté par le Hambourg SV, où il signe un contrat de quatre ans. À Hambourg, il retrouve la Bundesliga, et intègre un club qui joue les places européennes. Sous la direction de l’entraîneur néerlandais Martin Jol, Pitroipa peine à s’imposer dans l’équipe hambourgeoise, n’étant titularisé que lors de la moitié de ses apparitions en championnat, lors de la saison 2008-2009. Il ne marque qu’un seul but, le contre le TSG Hoffenheim, et ne donne qu’une passe décisive. En Coupe UEFA, il participe toutefois au bon parcours de son équipe, donnant une passe décisive, le contre Galatasaray, en huitièmes de finale. Hambourg s’incline finalement en demi-finale face au Werder Brême, au terme de deux rencontres que Pitroipa dispute en intégralité.

Victime de son irrégularité, Pitroipa peine toujours à s’imposer lors de la saison 2009-2010, alors que Bruno Labbadia a remplacé Martin Jol à la tête du HSV. N’étant toujours titularisé que lors de la moitié de ses apparitions en championnat, il marque trois buts et offre une passe décisive. En , sa saison est toutefois entrecoupée de sa première participation à la Coupe d’Afrique des nations avec le Burkina Faso, qui avait échoué à se qualifier lors des deux éditions précédentes. Tombé dans le même groupe que la Côte d’Ivoire et le Ghana, le Burkina termine à la dernière place et est éliminé, alors que Pitroipa dispute la totalité des deux rencontres jouées par son équipe. De retour en Allemagne, il parvient une nouvelle fois avec Hambourg en demi-finale de la Ligue Europa, et est cette fois éliminé par les Anglais deFulham. En 2010-2011 sa dernière saison à Hambourg est finalement la meilleure des trois. Titulaire régulier jusqu’en , il marque deux buts et donne sept passes décisives. En cours de saison, l’entraîneur Armin Veh est toutefois remercié au profit de Michael Oenning (en), et Pitroipa voit son temps de jeu se réduire, au point d’envisager un transfert.

Au premier plan à Rennes et à la Coupe d’Afrique des nations

Le , Jonathan Pitroipa est transféré au Stade rennais, club du championnat de France avec lequel il signe un contrat de quatre ans, et où son nom avait déjà été annoncé un an auparavant. Il intègre une ligne offensive rennaise peu en verve la saison précédente, et qui se cherche un avant-centre titulaire. Pitroipa dispute sa première rencontre officielle avec le Stade rennais le , à l’occasion d’un déplacement à Tbilissi, en Ligue Europa, face au Rustavi Metallurgist. Dès ce premier match, il marque deux buts. Deux semaines plus tard, il marque son premier but en Ligue 1 face au Paris Saint-Germain, synonyme de match nul pour le Stade rennais (1-1). Sa performance à cette occasion séduit les observateurs.

Au Stade rennais, Pitroipa retrouve le statut de titulaire qui était le sien à Fribourg. À l’issue de la saison 2011-2012, il cumule dix buts et huit passes décisives toutes compétitions confondues. Avec lui, le Stade rennais trouve un joueur capable de coups de génie, mais qui se montre parfois trop individualiste. En , il participe également à sa deuxième Coupe d’Afrique des nations. Versé dans un groupe où figurent également la Côte d’Ivoire, le Soudan et l’Angola, le Burkina Faso subit le même sort que deux ans auparavant, terminant dernier de son groupe au premier tour. En 2012-2013, Pitroipa poursuit sur sa lancée avec le Stade rennais, où il forme un quatuor offensif performant avec Romain Alessandrini, Julien Féret et Mevlüt Erding.

Après 2010 et 2012, il participe à l’édition 2013 de la Coupe d’Afrique des nations avec le Burkina Faso. Cette fois, les Burkinabés parviennent à terminer en tête d’un groupe où figurent également le Nigeria, la Zambie et l’Éthiopie. Pitroipa prend une part active dans la qualification des siens, marquant un but et donnant trois passes décisives. Le , en quarts de finale face au Togo, il marque l’unique but du match en prolongation, offrant à son pays sa seconde participation aux demi-finales d’une Coupe d’Afrique des nations, après 1998. Opposé, à ce stade la compétition, au Ghana, il reçoit deux cartons jaunes durant le match et se voit alors exclu, alors que son équipe se qualifie aux tirs au but. Alors que son carton rouge doit le priver de la finale, l’arbitrage du match est largement remis en cause, au point de voir la Confédération africaine de football décider de suspendre l’arbitre, Selim Jedidi. Finalement, alors que l’arbitre reconnaît qu’il n’aurait pas dû expulser Pitroipa, celui-ci est blanchi, l’autorisant à disputer la finale. Le , le Burkina Faso est battu par le Nigeria, qui remporte le titre. À l’issue du match, Jonathan Pitroipa est toutefois élu meilleur joueur du tournoi.

Fin de parcours en France et départ aux Émirats

Après la Coupe d’Afrique des nations, Jonathan Pitroipa reprend la saison 2012-2013 avec le Stade rennais. Romain Alessandrini étant victime d’une grave blessure au genou,Frédéric Antonetti décide de replacer Pitroipa sur le côté gauche de l’attaque. À l’image du reste de son équipe, qui réalise une seconde partie de saison décevante, Pitroipa peine à se montrer décisif durant les mois suivants. Relégué dans la seconde partie du classement, le Stade rennais s’incline également en finale de la Coupe de la Ligueface à l’AS Saint-Étienne (1-0), match que Pitroipa débute comme titulaire.

Durant l’été 2013, alors que Frédéric Antonetti est remplacé par Philippe Montanier au poste d’entraîneur du Stade rennais, Jonathan Pitroipa fait l’objet de rumeurs de transfert. Mais ces dernières n’aboutissent pas, et le joueur reste une saison supplémentaire en Bretagne. Durant l’exercice 2013-2014, Pitroipa voit son temps de jeu se réduire, notamment après l’arrivée à Rennes du Polonais Kamil Grosicki et un début de saison où il ne marque pas et donne deux passes décisives. Ainsi, il n’est titularisé qu’à dix-neuf reprises en Ligue 1, et n’est pas retenu par Montanier pour disputer la finale de la Coupe de France, perdue par le Stade rennais face à l’En Avant de Guingamp (2-0).

N’entrant plus dans les plans de Philippe Montanier, qui estime le joueur « en fin de cycle » en Bretagne, Pitroipa quitte le Stade rennais à l’été 2014. Il rejoint les Émirats arabes unis, et s’engage avec l’Al-Jazira Club le .

Share Now

Related Post

Leave us a reply

2017/07/14 12:30
COREE DU NORD 0 THAILANDE 0
2017/10/07 06:00
AFRIQUE DU SUD 0 BURKINA FASO 0