LES ETALONS LOCAUX AU CHAN MAROC 2018 DU 14 JANVIER AU 04 FEVRIER 2018

LES ETALONS LOCAUX ONT REGAGNE AGADIR LE 14 JANVIER 2018 COMPTANT POUR LE CHAN MAROC 2018

CHAN 2018 Agadir, l’un des quatre sites qui abritent le Championnat d’Afrique des nations (qui a débuté ce samedi avec la victoire sans bavure du pays hôte), est fin prêt pour la grande messe du football africain.

La première station balnéaire nationale, où les matchs du Groupe D commencent mardi prochain, a mis les bouchées doubles à fin d’assurer les conditions idoines à la réussir de cet évènement sportif tant au niveau des stades et terrains d’entraînement, que des sites d’hébergement des équipes, les officiels et les média.

Outre la logistique, un programme d’animation pour attirer le public au stade, a été selon Ismail Zitouni, membre du comité d’organisation local, mis en place. Aux abords du Grand stade et dans les différents coins de la ville, les dernières touches sont apportées. La ville est bien en ordre de marche pour garantir l’éclat escompté à cette compétition réservée aux joueurs africains évoluant sur le continent qui se déroule au Maroc jusqu’au 04 février.

La capitale du Souss accueille les rencontres du Groupe D particulièrement relevé avec à l’affiche Angola – Burkina Faso, en ouverture. Une entrée en matière très attendue par le public d’Agadir. Si l’Angola compte trois participations en 5 éditions de CHAN, le Burkina lui, en est à son deuxième essai, après 2014 où les Étalons avaient été éliminés dès le premier tour.

C’est donc une équipe burkinabè qui veut faire mieux. D’ailleurs, si elle a pu barrer la route au Ghana, c’est la preuve pour bon nombre d’observateurs qu’Aboubacar Sawadogo et ses camarades ont des arguments à faire valoir. La préparation de l’équipe pour la phase finale, sanctionnée par un match nul contre la Tunisie (0-0) et une victoire face à la Lydie traduit le bon état d’esprit du groupe. Cependant, le maître à penser de l’équipe, Drissa Malo Traoré dit Saboteur, veut relativiser. “La vérité d’un match d’aujourd’hui n’est pas forcément celle de demain. Nous travaillons plutôt à faire comprendre aux jeunes la culture de jeu de nos adversaires afin de pouvoir atteindre notre objectif “.

Les Étalons semblent avoir compris cela, car, pour le capitaine de l’équipe, Aboubacar Sawadogo “l’objectif est d’aller jusqu’au bout “. Et le gardien de but de l’équipe burkinabè est convaincu du potentiel de la sélection locale. “Le groupe vit bien et nous avons une bonne sélection au regard de la préparation dont nous avons bénéficié. Angola – Burkina Faso, c’est sur le coup de 16h30 TU, ce mardi 16 janvier 2018 dans le Grand stade d’Agadir. L’équipe burkinabè bénéficiera du soutien des 27 supporters de l’Union Nationale des Supporters des Étalons (UNSE) et des nombreux étudiants qui rallieront Agadir à partir de Casablanca.

Au total, ce sont 114 membres (Joueurs, techniciens, journalistes, officiels) selon l’ordre de mission, qui a pris place à Agadir. .

Salifou Guima

Commission communication de la FBF à Agadir.

Share Now

Related Post

Leave us a reply