ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DE LA FBF LE 18/08/2018

Ceci est l'en-tête personnalisée avec Google Fonts

PRÉCISION SUR LA MAIN TENDUE DU PRESIDENT DE LA FBF
Nous n’avions pas l’honneur de savoir que l’écrit sur l’AG ordinaire de la FBF du 18 août 2018 à Ouagadougou et l’accent portée par le président Sita Sangaré dans son discours sur la nécessité de se réconcilier avec les acteurs du football pouvait prêter à confusion au point d’avoir suscité certaines réactions (d’opposition bien sûr) sur facebook mais à présent c’est chose faite.
C’est très bien mais que l’on ne se trompe pas de combat !

Tous les amoureux du ballon rond ont vécu avec effroi les déchirements intervenus entre certains dirigeants du football burkinabé lors des élections passées.
Des atteintes à l’intégrité du football et sa faîtière qui ont failli désintégrer les multiples efforts consentis par les pouvoirs publics, l’esprit de sacrifice de milliers d’hommes et de femmes dévoués à la cause du sport et les efforts de gouvernance de la fédération qui ont valu au football burkinabé d’enregistrer les meilleurs résultats de son histoire et de son existence.
Aller contre l’esprit de la réconciliation souhaitée de tout cœur par le colonel Sita Sangaré, c’est tout d’abord douter de la bonne foi d’un homme qui est parvenu à se défaire des meurtrissures des élection de novembre 2016 et qui refuse de brandir l’épée de la vengeance contre qui que ce soit
C’est aussi nier au président, sa perception profonde du football qui se veut un facteur de rassemblement et d’union basés avant tout sur des principes de jeu et sur l’esprit de fair-play
En quoi saluer le courage et la vision d’un tel homme, relèverait -il de la supercherie ou d’un cantique exagérément louangeur ou louangeux ?

OUI POUR LA RECONCILIATION
Le souhait des amoureux du football serait que les élections de 2020 se déroulent dans un climat parfaitement apaisé et cela passe forcément par la paix des braves.
C’est pourquoi nous encourageons toute initiative de rapprochement d’où quelle vienne et qui tendrait à renforcer la démarche du président de la FBF.
Dans toute tentative de réconciliation, le mérite en revient tout aussi bien à celui qui tend la main qu’à celui qui fait l’effort de la prendre.
Et, la poignée de main attendu pour reconstituer et pour sceller à nouveau l’union entre les adversaires d’hier ne peut que profiter au football dont chacun se réclame de son développement.
L’union fait la force croit on savoir.
Quelqu’un dit le contraire ?….
L’officier médias

Ceci est l'en-tête personnalisée avec Google Fonts

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DE LA FBF

L’ORGANISATION

L’Assemblée Générale ordinaire de la FBF menée au bout de 6h par un présidium appliqué et ouvert à la discussion face à une assistance studieuse et participative, a sans nulle doute renforcé les
nombreux acquis de la fédération burkinabé de football. Les méthodes employées ces derniers temps par l’association nationale pour dispatcher les documents et pour recueillir les amendements, l’utilisation en salle du power point pour favoriser la visualisation des documents ou les textes à adopter relèvent tous d’une bonne organisation à mettre à l’actif du Comité Exécutif. La façon d’aborder les divergences, les incompréhensions ou de gérer les égos attestent d’une bonne maturité de la structure nationale qui porte le développement du football au cœur de son action.

Et en ayant compris que le football est avant tout rassembleur et pour avoir su renforcer cette conviction personnelle au sortir des élections passées, le président Sita Sangaré a en même temps intégré que le dépassement de soi et de ses propres sentiments sont plus profitables au football burkinabé et à la nation toute entière que toute rancœur ou toute volonté de vengeance. L’humilité et le pardon appellent la sagesse et la sagesse se confond à la bonne gouvernance.

LA MAIN TENDUE

Posture défensive ou posture offensive, en ayant choisi de tourner le dos à toutes ces attitudes pour proposer la paix à ceux qui ont failli hier à leur devoir d’amitié et de loyauté, le président qui a grandi au contact des méprises, de la diffamation, de l’ingratitude et des violations en toutes sortes de son intimité et de sa vie familiale, s’est forgé une véritable carrure de chef et de meneur d’hommes. C’est sans doute ce qui lui a permis de ramener samedi à l’union son ex SG et lui et le président de la CCA et celui de l’UNAF, pour le seul intérêt du football. Un geste de grandeur qui a suscité un raid de lumière qui a éclairé l’AG et ravivé le sentiment de convivialité et de franchise des débats

En conclusion, la Fédération doit constituer pour chacun de nous un prétexte pour servir loyalement et dignement le Football.
Venir au football en professant son développement tout en consultant à la fois un agenda personnel ne mène à rien
Alors Tout et Tous pour le développement véritable football !

L’officier médias

Share Now

Related Post

Leave us a reply

2016/10/08 04:00
SENEGAL 0 CAP VERT 0
2016/10/08 06:00
BURKINA FASO 0 AFRIQUE DU SUD 0